Accueil > L’actualité > Journée consacrée à l’inclusion

Journée consacrée à l’inclusion

lundi 5 octobre 2020

Réservez la date pour cette journée de rencontres et de débats : le mardi 18 mai 2021.

Présentation :

Suite à la parution du décret du 2 avril 2009 et du rapport Piveteau en 2014, depuis quelques années en Eure-et-Loir, une accélération a été opérée dans la démarche d’inclusion des enfants en situation de handicap, particulièrement orientée vers l’inclusion scolaire. Une volonté politique de l’Education Nationale, de l’ARS et des partenaires du secteur médico-social ont conduit à une inscription des jeunes dans leur école de référence. A l’instar des DITEP, les IME ont pu progressivement se transformer en DAME, alliant ainsi une forme d’IME et de SESSAD. Des dispositifs comme l’Espace Ressources Handicap ont vu le jour. La dynamique d’un autre mode de collaboration des acteurs de l’enfance est lancée. Le principe de subsidiarité est engagé.

Pour l’accompagnement des adultes en situation de handicap, la démarche inclusive revêt plusieurs orientations, même si celle de l’habitat inclusif est souvent mise en avant, car le domicile, le toit, le chez-soi est l’ancrage de chacun, à partir duquel il vit en société. Des accompagnements spécifiques existent, des modalités d’accompagnement tournées vers les dispositifs de droit commun aussi, mais ils sont encore à développer. Les textes sur la réponse accompagnée pour tous, comme le rapport Piveteau, ont été libérateurs des aspirations créatives. Les autorités que sont le Conseil Départemental et l’ARS affirment aujourd’hui l’objectif de transformation de l’offre, et les partenaires du médico-social associatif et public s’engagent dans sa concrétisation.

Tous ces mouvements sur notre département ne se font pas sans questionnements. Aussi organiser cette journée, avec l’intervention de Messieurs Charles Gardou et Marcel Jaeger, ambitionne de proposer aux professionnels du département un temps réflexif pour échanger ensemble sur le thème de « La Société Inclusive et son impact sur le secteur médico-social ».

Ainsi pour remettre du sens sur les projets déjà développés ou en cours d’élaboration, nous souhaitons nous arrêter un peu aujourd’hui pour refaire du lien avec l’histoire de notre société, l’histoire de la considération des « humanités », l’histoire de la protection sociale, du secteur médico-social. Mais aussi pour consolider et repartager le socle de notre activité, son identité, son encadrement législatif afin de penser et agir son évolution ensemble.

L’enjeu est de remettre en perspective les concepts mis en avant aujourd’hui. En effet, il semble important de resituer cette évolution du secteur médico-social dans une évolution sociétale où le terme « inclusif » est souvent mis en avant pour différents sujets. En quoi le mouvement est-il particulier qu’il nécessite d’être nommé autrement par rapport aux autres avancées sociales et sociétales ? Nous avons pu parler de « droits » (droit de vote, droit des femmes à disposer de leur corps, droits sociaux…), d’intégration, d’assimilation, maintenant d’inclusion et plus encore dans sa forme adjective « inclusif ».

La « société inclusive », pour les personnes en situation de handicap, que dit-elle de la considération qui leur est portée, de la place qui leur est reconnue, des droits qui leur seront accordés ? Si la « société inclusive » a pour ambition de reconnaître davantage ce qui est commun, et donc fait union, qu’en est-il de la prise en compte des vulnérabilités ? La solidarité n’est-elle pas un garde fou indispensable à consolider dans cette société inclusive pour qu’elle ne soit pas seulement une société où chacun peut vivre son individualité ?

Dans cet environnement, où l’important est que soient reconnues comme membres à part entière les personnes en situation de handicap, quelles sont les évolutions des accompagnements ? Comment les besoins des personnes sont-ils redessinés ? Comment se vit la combinaison des approches éducatives, pédagogiques, soignantes, psychologiques, jusque là considérée comme pertinente pour découvrir et accompagner plus justement les personnes en situation de handicap ? Quel est l’impact de l’accompagnement inclusif sur la construction de l’être ? Qu’est-ce qu’accompagner aujourd’hui ? L’accompagnement à être en relation par la relation est-il toujours un besoin repéré ? Comment est-il exercé ?

D’un point de vue professionnel : quelle est l’évolution des professionnalités engagée ? Quels sont les impacts sur les formations des professionnels ? Comment s’exerce le travail pluri professionnel ? Comment le travail d’équipe, le management sont-ils à concevoir ? Comment configure-t-on ces organisations multiples dans les établissements et services médico-sociaux ? Quels impacts sur la distribution des temps de travail de chaque professionnel ?

Le programme définitif et les modalités d’inscription seront disponibles prochainement.